Atelier “Ecologie intérieure” ⬅️

Basé sur « le Travail qui relie », une démarche proposée par Joanna Macy dans son livre : Écopsychologie pratique et rituels pour la terre, cet atelier vous permettra d’acquérir des outils au quotidien pour  « prendre part à la guérison du monde ».

Nous aurons l’occasion de parcourir les quatre étapes de la spirale du Travail qui relie:

  • prendre conscience et exprimer sa gratitude pour le vivant, s’émerveiller
  • reconnaître et exprimer ses émotions et sa peine pour le monde
  • transformer son regard, changer son rapport à soi, aux autres, au vivant et non vivant
  • passer à l’action, s’engager pour un autre monde : résistances, résiliences, alternatives

L’écologie intérieure se base sur deux disciplines: l’écopsychologie – repenser qui je suis, ainsi que ma connexion aux autres et au monde – et l’écospiritualité qui vise à créer de nouveaux imaginaires et réenchanter le monde.

La transition écologique et sociale nécessite un vrai changement de paradigme, et ceci ne peut se réaliser sans revisiter nos valeurs et transformer nos représentations du monde. L’écologie « extérieure » est soutenue par l’écologie intérieure. C’est alors que nous pourrons transformer nos sentiments d’impuissance, de tristesse, de peur ou de déni pour mieux faire face aux catastrophes écologiques et sociales, et pour poser des actes concrets en faveur d’une société qui soutienne la vie.

Nous aborderons toutes ces questions au travers d’exercices corporels, émotionnels et spirituels. De façon individuelle et en groupe.

Prix : Nos ateliers se font sur la base de la participation libre et consciente.

Dates : 19 juin de 14h à 16h30

Donné par : Souad von Allmen

Souad von Allmen est engagée depuis l’adolescence pour le respect des droits humains et la solidarité internationale, et s’investit aujourd’hui autour des questions de transition écologique et sociale. Elle est l’une des multiplicatrices du Laboratoire de transition intérieure. La transition perçue comme un tremplin vers un monde plus relié et désirable, un engagement personnel mais aussi citoyen dans des groupes d’action.

« Ce que j’ai particulièrement apprécié, lors de cet atelier, était l’exercice des phrases ouvertes qui m’a permis d’aller à la rencontre de l’autre et, au fond, de me faire avancer dans ma propre réflexion ».

 Anne

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Follow Me!